De manière générale, on privilégiera toujours une isolation par l’extérieur mais dans certains cas, en raison de contraintes techniques ou urbanistiques, une isolation par l’intérieur s’avère nécessaire. Cette pratique n’est cependant pas sans risques et doit être correctement évaluée.

En isolant par l’intérieur, la paroi existante est privée des déperditions thermiques qui réchauffe ainsi moins le mur existant. S’il est constitué de briques anciennes, potentiellement plus absorbantes que des briques neuves, le mur peut se charger en humidité sous l’action de la pluie et présenter des dégâts par le gel (éclatement de la brique) en face extérieure ou une accumulation d’humidité dans l’isolant en face intérieure. Pour prévenir ce genre de problèmes, il est important de protéger le mur existant de la pluie et d’étudier le complexe isolant afin d’en valider le comportement hygrothermique.

Besoin de valider la composition de paroi d’un mur isolé par l’intérieur ? Consultez notre outil hygrothermique et contactez-nous pour en savoir plus sur nos services !